Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Que la sagesse gouverne le Sénégal

Posté par: Frédéric Diop| Vendredi 27 janvier, 2012 13:05  | Consulté 6850 fois  |  21 Réactions  |   

De deux maux, a-t-on l’habitude dire il faut parfois avoir la sagesse de choisir le moindre. Lâcher du lest permet de monter plus haut, de sortir, peut être perdant d'un conflit, mais au moins, vivant et pas trop meurtri. Les cinq sages du conseil constitutionnel devront faire leur cette citation.

 

Un jour un responsable syndical lors d’un procès proposa au patron d'une entreprise un arrangement à l'amiable pour les deux parties. Devant l'intransigeance de l'employeur, refusant toute négociation, le tribunal finit par trancher et condamnât ce dernier à verser trois fois la somme proposée par le syndicat confirmant le proverbe "Un mauvais arrangement vaut mieux qu'un bon procès".

 

Nous pouvons nous référer au roi Salomon et à ses jugements de par sa sagesse car aujourd’hui plus que jamais il est question de rendre un jugement capital voire salvateur pour tout un peuple.

Ce même Salomon qui préférai la négociation, la paix, les alliances matrimoniales était différent de son père David qui combattait avec les armes. Bref, si le prix Nobel existait, celui de la paix lui aurait été discerné.

Ce roi oriental fut surtout réputé pour sa grande sagesse. C’était un philosophe avant l'heure. Ses écrits, le livre des proverbes, certains psaumes, le livre de l’Ecclésiaste, le cantique des cantiques, sont de pures merveilles, poétiques, humoristiques et bien sur philosophiques.

Cependant, ce qui en lui nous intéresse aujourd’hui ce sont ses récits riches en enseignement.
Une nuit dans un songe il lui est proposé le choix entre, recevoir la sagesse, ou la richesse et la gloire.
Ce dernier choisi la sagesse. Son histoire nous prouva qu'il n'a pas eu tort.
En effet, cette vertu, parente de l'intelligence lui permit de faire, la plus part de temps, d'autres bon choix qui lui permirent d'acquérir tout de même la richesse et la gloire et sa renommée traversa les siècles jusqu'à nos jours.

 

Le second récit, fort connu des artistes de la renaissance sous le nom du "jugement de Salomon", illustre bien sa sagesse.
« Deux prostituées se présentent devant lui, chacune à accouché d'un garçon, mais l'un deux est mort dans la nuit et le survivant est revendiqué par les deux mères. A qui appartient-il?
Devant l'impossibilité d'apporter une quelconque preuve, le roi philosophe prend une décision inimaginable. Il demande à son garde du corps de trancher avec son sabre le nourrisson en deux et d'en remettre une moitié à chacune des deux femmes... »
C'est un fou me direz vous. Pas si fou que ça! Le cri du cœur sauva le bébé, car la vraie mère ne put supporter la sentence et cria au roi:
"Que le bébé vive et donnez le à mon ennemie, je préfère le savoir vivant".
A ces mots Salomon déclara "Voici la vraie mère, qu'on lui rende son enfant". et il le fit remettre à celle qui avait préféré, abandonner son enfant vivant.

 

Ces deux histoires illustrent bien certains choix qui nous sont imposés dans la vie.
La première nous apprend que rechercher la sagesse et l'intelligence devraient être notre première préoccupation ici bas. Bien des choses dans la vie découlent de choix, et ceux ci dépendent justement de notre sagesse sans quoi c’est le chaos et la désolation.

Ici le révérend Diakhaté n’est peut être pas Salomon. Quelle sagesse sommes nous tenté de dire !

La deuxième histoire, le jugement du roi, est fort connue et a été fort analysée. Perspicacité, finesse, connaissance du cœur humain.

La réponse de la vraie mère, car, elle aussi, fait preuve de grande sagesse.
"Que son fils vive ailleurs, plutôt qu'il ne meure", préférant faire abstraction de son bon droit. Cette mère a pratiqué ce qu'il faut appeler, la politique du moindre mal. Le président de la république pourrait bien être la « vraie mère » dans ce récit et épargner ainsi Cheikh Tidiane Diakhaté de trancher.
Souvent dans la vie nous nous acharnons à plusieurs sur un même os, cherchant chacun de son côté à en tirer plus que l'autre, envenimant des situations. Combien de fois ne cherchons nous pas à avoir raison, nous épuisons nous à démontrer notre bon droit? Pour quel résultat final? Après combien de blessures irréversibles parfois? Que de souffrances! de frères et sœurs déchirés pour des héritages litigieux, d'enfants perdus à jamais pour avoir imposé des dictatures parentales, sans parler de la soif de pouvoir devant laquelle les citoyens sont l'objet d'odieux chantages qui parfois finiront par les détruire.

 

En somme, si l’opposition (partis politiques hors pouvoir, M23, société civile, sénégalais lamda) et le pouvoir (PDS et alliés) chacun en ce qui le concerne disait à l’instar de la vraie mère: "Que le Sénégal vive et donnez le à mon adversaire, je préfère le savoir prospérer", ce serait encore là une leçon de démocratie, de gentleman, d’amour envers son pays et son prochain et cela faciliterait la tâche aux « rois salomon » que sont : Cheikh Tidiane Diakhaté, Chimère Malick Diouf, Mouhamed Sakho, Isaac Yankhoba Ndiaye et Siricondy Diallo.

 L'auteur  Frédéric Diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (21)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Anonyme En Janvier, 2012 (15:20 PM) 0 FansN°:1
Ils n'en ont que Cuuuuure!
Realpolitikss En Janvier, 2012 (15:21 PM)0 FansN°: 32763
On mesure l'intelligence d'un individu à la quantité d'incertitudes qu'il est capable de supporter. Emmanuel Kant

S’il en est une constante de ces Élections de Février 2012, c’est bien l’incertitude plate de savoir qui va sortir vainqueur par les urnes…

Le peuple va bien se retrouver au bout d’un compte qu’il ne saurait deviner il est l’auteur indirect… Rien d’inquiétant à cela car les électeurs que nous sommes ont chacun en ce qui le concerne sacrifie au devoir citoyen qui le revient…

Notre équation, tourmente ou incognito revient à n’avoir aucune idée de ce que ces 14 prétendants à la magistrature suprême ont par devers eux…

Mame Less Camara l’a dit et redit comme tout autre acteur désintéressé du jeu politique, alors véritable jeu d’enfance, version africanisatrice… Ce qu’il est convenu d’appeler «des sortes de permanents de la sollicitation des suffrages du citoyen» car selon M. Camara «pour la plupart, ils n’ont plus de projet de société» et le Journaliste de préciser «ce qui est vrai en revanche, c’est que nous avons une classe politique qui ne change pas».

Malgré le nombre prétendument grand des présidentiables, quelques éléments nécessaires à la résolution de l’équation politique du moment :

14 candidats en lice, repartis en 3 modalités pratiques :

1-des anciens, inconditionnels du PS, sous Niass, Tanor et Ibrahima Fall

2-des néo-libéraux, succédanées du PDS, sous Gadio, Macky, Idy

3-du Sang Neuf objet et symbole de toute la vague de protestation sociale actuelle sous Amsatou Sow, Keba keinde, Bamba Dieye et Khassimou Dia…

Bien sûr en tout nécessaire il y a le contingent qui se résumerait à Youssou et Diouma… Voyons ce qu’avertit Mame Less «aujourd’hui, dit-il, la situation du monde est tellement complexe» qu’il nous faudrait des leaders protéiformes… à la vision anticipative!

La seule donne manquante dans ce décors serait bien les tenants de nos grandes familles religieuses sous Mansour Sy et Moustapha Mbacke…

De l’intérêt du peuple, l’essentiel étant de participer, il serait tout à fait souhaitable que le troisième pôle puisse se positionner en Axe de Force d’où seraient soudées les autres composantes partisanes renforcées par l’apport de nos grandes familles religieuses pour une stabilité sociale… L’intérêt supérieur de la Nation vaut ce sacrifice!

M. Ndiaye

realpolitiks@hotmail.com
Coup d'etat de wade gbagbo con En Janvier, 2012 (06:00 AM)0 FansN°: 33191
Le coup d'état électoral qui se prépare,

lisez et faites passer, pour que la bataille de la non candidature de wade soit accentuée:

Merci et courage.

SOYEZ VIGILANT !

Comment Me Wade compte-t-il gagner en 2012?


La stratégie de la fraude, les moyens techniques (logiciel informatique) du système ainsi que les hommes qui doivent l'animer sont en place...depuis quelques jours.
Sont au courant des détails de la fraude informatique: Me Wade, Me Ousmane Ngom (Ministre d'Etat, Ministre de l'intérieur), Cheikh Tidiane Sy (Ministre d'Etat, Ministre de la Justice), Me Madicke Niang (Ministre d'Etat, Ministre des affaires étrangères), Karim Wade (Ministre d'Etat, Ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Énergie)… Pape Ousmane Sy fils du Ministre de la Justice, conseiller en informatique du Président de la République, trois fonctionnaires ingénieurs informaticiens du ministère de l'intérieur .Le logiciel en question a été conçue par une firme indienne, via une autre société russe très connue ...( Poutine a-t-il utilise ce système de fraude pour gagner les législatives très contestées en Russie ?)


Le montant de la transaction avoisine les 5 milliards de francs Cfa, payé par l'argent provenant tenez-vous bien des 20 milliards de Sudatel. Eh oui...Latif Coulibaly journaliste d'investigation de l'hebdomadaire aujourd’hui candidat de la coalition > avait bien raison...Karim Wade et Pape Ousmane Sy ont mené toutes les négociations financières, et ceci dans le plus grand secret.

Le Président Wade était bien entendu au courant de toutes les démarches pour l'acquisition de ce "logiciel magique"... Le problème, aujourd'hui , ne se situe pas au niveau du fichier électoral, qui selon tous les experts et représentants de partis politiques, est bon...L'UE et les Américains l’ont confirmé…Wade a été très satisfait de cette confirmation sur la qualité de notre fichier électoral car personne ne pourra contester les résultats au soir du 26 Février 2012 en incriminant ce ficher ... Au moment des fêtes de Noel et de nouvel an ( semaines de 24 décembre 2011 au 1 Janvier 2012), pendant que tous les Sénégalais et Sénégalaises se focaliseront sur ces fêtes, au moment ou seront envoyés en congé tous les agents susceptibles de relever des soupçons au niveau du processus de fraude, le fameux logiciel conçu spécialement pour truquer des élections présidentielles sera mis en place... Le Ministre charge des élections n’y pourra rien car ne dispose aucun levier de la fraude. Le Ministre d’Etat, ministre de l’intérieur Me Ousmane Ngom a même parait-il fait venir son frère qui s’appellerait, selon mes sources, Oumar Ngom des Usa car il a besoin des hommes de confiance pour ce « boulot » … Ce logiciel va s'appuyer sur 3 points essentiels qui sont :


1-Le détournement du vote massif des hommes de tenue (militaires et gendarmes en particulier) .Ce vote reste flou et non transparent. Ces hommes de tenue auront reçu auparavant des consignes fermes pour aller tous voter pour le candidat de leur choix...Peu importe pour qui ils voteront, le "logiciel magique" se chargera ''d'arranger" toutes ces voix en faveur du candidat Abdoulaye Wade...et personne dans l'opposition ne saura ce qui est devenu le "vote militaire" comme se fut le cas en 2007.Amath Dansokho tente d’attiré l'attention sur la destination et la clarté du vote des militaires...sans succès.


2-La crise en Casamance : l’Etat s’arrangera à faire attiser la violence sur l’étendue de la région de Casamance en laissant pourrir une situation d’insécurité avec les attaques des rebelles ….comme cela plus de 70 % des inscrits ne pourront pas voter par la faute des violences qui vont déstabiliser le scrutin et tenez-vous bien le > se chargera du reste. Ainsi personne ne pourra être sur le terrain pour vérifier les résultats sortis des urnes dans beaucoup de localités du sud du pays Aujourd’hui la Casamance est à feu et à sang en attendant l’élection présidentielle du 26 Février 2012…


3- Enfin sur le récent redécoupage de 17 collectivités locales dans 6 régions du Sénégal. Le ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales, le Dr Aliou Sow, a eu par les arrêtés n°6151 à 6155 du 24 mai 2011, à procéder à la nomination des membres des délégations spéciales chargés de faire fonctionner les collectivités locales issues du dernier découpage administratif…Tous les hommes du dispositif de la fraude ( « gouverneurs Wadistes » y compris ) sont en place … (Dans le département de Rufisque, ce sont les communes de Sendou, de Jaxaay-Parcelles-Niacoul Rab, Sangalkam et les Communautés rurales de Bambilor et de Tivaouane Peulh Niaga qui sont concernées. Dans le département de Guinguinéo, il s’agit des communes de Fass et de Mboss et les Communautés rurales de Ourour, Panal Wolof et de Dara Mboss. Pour le département de Malem Hoddar, il y a les Communautés rurales de Ndiobène Samba Lamo et de Ndioum Ngainth. Dans le département de Linguère, il s’agit des Communautés rurales d’Affé Djoloff, de Sagatta Djoloff et Yang Yang. Dans le département de Matam, il s’agit de la commune de Nguidjilone et la Communauté rurale de Bokidiawé.... ou beaucoup d'électeurs du fait des difficultés liées à l'obtention de nouvelles cartes d'identité et cartes d'électeurs ne pourront pas voter...).On n’entend plus le Dr Aliou Sow…Il a fini le travail pour lequel un grand ministère lui sera confié après la victoire de son mentor en 2012.


Le "logiciel de la fraude" va ratisser toutes les voix des militaires, gendarmes, des électeurs inscrits sur le fichier et provenant de ces localités découpées mais n'ayant pas pu voter, des fraudes opérées dans des zones d’insécurité en Casamance pour faire la différence en faveur du candidat Abdoulaye Wade...
Ce sont ces 3 points qui constituent ce qu’un journaliste-analyste appelle comme pouvant être >.


La surprise sera grande encore une fois parmi des Sénégalais et Sénégalaises... Personne ne comprendra et n'osera contester les résultats...Et il sera trop tard...pour agir...


Voila le plan diabolique qui a déjà permis à Ali Bongo du Gabon et à Faure Ngassimbe du Togo de gagner largement les élections présidentielles au nez et à la barbe de leurs opposants qui n'y avaient vu que du feu...La clé de la fraude passe par le vote des militaires, gendarmes et policiers...ainsi que par le découpage de collectivités locales pour perturber l’électorat et frauder !!! Le résultat du candidat Wade étant fixé par ses génies informaticiens ( 53,46% c’est le chiffre retenu qui a même été confirmé sur TFM-le-grand-jury par le ministre directeur de cabinet du président Wade, Me Sall… à la question combien estimez-vous le score de Wade au second tour si jamais il se présente ?), le logiciel se chargera d'allouer aux autres candidats un résultat plus ou moins cohérant basé sur des chiffres recueillis au niveau des bureaux de vote dans toutes les régions du Sénégal et de la diaspora...Encore une fois, seuls le vote des hommes de tenue, les fraudes opérées en Casamance et sur les 17 collectivités locales citées plus haut feront la différence...Je rappelle que ce système de fraude n'avait pas été utilisé lors des élections municipales de 2009 mais avait bel et bien permis partiellement à Wade de gagner les présidentielles de 2007.


La seule chose qui empêche aujourd’hui le Président Wade de dormir c’est que le conseil constitutionnel sous la pression virtuelle de l’opinion publique, en particulier du M23 et de certaines personnalités ( Koffi Anan, Jimmy Carter…et autres ) décide de jouer la carte « respect de la constitution et de la légalité républicaine» et rejette la candidature de Me Wade !!! Scenario catastrophe que le clan Wade ne peut admettre. C’est la raison pour laquelle sous les conseils de Djibo Ka, Wade décide de relever les salaires des magistrats à 5 millions de francs Cfa…Il ne veut courir aucun risque à ce niveau. Corruption douce ? La seule bataille qui vaille est celle qui consiste faire respecter la constitution…Wade le sait il ne peut et ne doit pas se présenter à un 3 eme mandat. Les Sénégalais doivent donc se mobiliser autour du M23 et de son leadeur Alioune Tine pour gagner ce combat. Si la candidature de Wade passe, c’est Karim Wade qui se frottera les mains…


SENEGALAIS! RAPPELONS NOUS DE MARTIN LUTHER KING, MANDELA ET DU PROPHETE PSL pour dire que l'on soit chretien, panafricaniste ou musulman l'histoire nous montre des personnalites qui se sont battus j'usqu'au dernier souffle pour la liberte, la justice et l'honneur de leurs populations. N'ayons pas peur de Abdoulaye Wade et de sa ligue de corrompus comme ousmane ngom, djibo ka et cheikh tidjane diakhate qui ont vendu le peuple et les ressources du senegal. Battons nous jusqu'a la fin car si on ne regle pas le probleme de wade maintenant ce qui est à venir sera pire. Wade va tout vendre dans ce pays et nous contraindre à un esclavage pire que ce que nos ancetres ont vu avec le blanc. Pour ce qui se cachent derriere leur clavier et defendent wade en utilisant les insultes je leur dire" il n'en vaut pas la peine de vendre sa vie pour defendre un vieux menteur traitre raciste glouton fornicateur corrupteur hypocrite tyran assassin voleur malade mental. (Excusez moi la combiaison des insultes mais si un vieillard ne se respecte pas lui meme, nul n'est tenu de le respecter). Aux leader de l'opposition je leur demande de souder les rangs et de faire preuve de determination, courage et patience car Mandela a ete emprisonne pandant 27 ans, et le Prophete PSL etait menace de mort durant toute sa vie. Rassemblons nous dans toutes les villes, regions, villages , appellons toutes les communautes vives a s'unir, SOYONS SINCERES DANS CE COMBAT POUR LIBERER NOTRE PATRIE DANS LES GRIFFES DE CE TRAITRE. POUR LES SANGSUES AU SERVICE DE WADE JE LEUR DIS PAS BESOIN DE POSTER DES INSULTES A MON EGARD ,DITES OU VOUS ON PEUT FAIRE FACE A FACE ,J'AI DEJA PRESENTE MA DEMISSION A L'ARMEE AMERICAINE ( ET J'APPELLE TOUT SENEGALAIS QUI A SERVI DANS LA MEME ARMEE OU L'ARMEE BRITANIQUE OU FRANCAISE DE FAIRE DE MEME, J'ETABLIRAI UN POINT DE CONTACT OU LES INTERESSE VONT ME JOINDRE POUR COMMENCER NOTRE MISSION QUI EST DE LIBERER LE SENEGAL) ET JE SUIS EN ROUTE POUR ME SACRIFIER POUR MON PAYS ET JE VOUS AVERTIS NI WADE NI KARIM NI OUSMANE NGOM NE SERONT EPARGNES. LE GARS QUI SE NOMME DOFFOU TEXAS JE LUI DIS: YOU BETTER KEEP YOUR MOUTH SHUT, IF I HEAR ANYTHING FROM YOU TRYING TO DISRESPECT THE SENEGALESE CITIZENS WHO ARE SUFFERING BECAUSE OF THE DICTATORSHIP OF ABDOULAYE WADE I WILL TAKE CARE OF YOU.
GOD BLESS SENEGAL AND THOSE WHO DEFEND IT'S HONOR.
Anonyme En Janvier, 2012 (15:56 PM) 0 FansN°:2
Nous parlons du droit les juges dont vous faites allusion n'ont qu' a appliquer le droit et aller dormir tranquillement a défaut leur enfer commencera ici sur terre sans attente.
Le Sage En Janvier, 2012 (16:44 PM) 0 FansN°:3
La sagesse ici,c'est de lire le droit.Rien que le droit.Et ce droit est trés clair:il met Wade hors de course.Toute tentative de chercher un compromis serait un manque de courage et de la lâcheté.
Anonyme En Janvier, 2012 (17:08 PM) 0 FansN°:4
Les limousines, les 800 000 F, les 5 millions: Combien de salaires de jeunes chômeurs?! Combien de lots de médicaments? Combiens de canalisations pour les inondés? On en a marre, marre! Vous et votre corrupteur, de vrais sanguinaires. Preuve que vous êtes loin de la sagesse Ces propos sont de sages philosophes grecs! On nous tue, on ne nous suce plus!!!
Xeme En Janvier, 2012 (17:25 PM) 0 FansN°:5
Quand quelqu'un dit que la sagesse est de dire le droit et du même coup propose ce qui doit être dit comme étant le droit alors qu'il n'a pas compétence de dire le droit, cet homme est un malhonnête, il ne croit pas au droit. Il s'en drape pour ressembler.
Observateur En Janvier, 2012 (17:40 PM) 0 FansN°:6
@Frédéric Diop

Vous semblez vous adresser à des individus dotés de raison, de bon sens, voire même d'un minimum de considération pour les intérêts de la nation et du peuple sénégalais.

Votre message est noble et conforme à l'aspiration de l'immense majorité de nos compatriotes.
Mais il ne peut être destiné qu'aux seuls fauteurs de trouble, les instigateurs de la tentative de coup d'état constitutionnel en cours : le président, sa famille, et son clan.

Il ne reste qu'un rempart à cette tentative de coup d'état constitutionnel : que le conseil constitutionnel confirme le droit en rejetant la candidature du président en fin de 2° et dernier mandat auquel il avait droit.
Anonyme En Janvier, 2012 (18:04 PM) 0 FansN°:7
si les membres du conseil pouvaient vous lire, c'est sur qu'ils en tiendraient compte
Lapaix En Janvier, 2012 (18:25 PM) 0 FansN°:8
que le conseil constitutionel prenne sa responsqbilite aujordhui on saura si ce conseil est un traitre ou un heros
Anonyme En Janvier, 2012 (18:34 PM)0 FansN°: 32879
Un traitre s'il validait, cela est évident : traitrise envers la fonction, la Constitution, la République, et le Peuple.
Mais s'il invalidait, il ne ferait que son travail, ce qui n'a rien d'héroïque.
Et si ? En Janvier, 2012 (18:32 PM) 0 FansN°:9
QUESTIONS :
1/Et si le Conseil Constitutionnel faisait simplement son travail ?
2/Et si les élections au Sénégal étaient libres, transparentes, sécurisées et sincère ?

REPONSES :
1/ L'annonce seule de la candidature de wade aurait fait rire et suscité la moquerie d'un vieux sénile.
2/ Le peuple sénégalais serait au travail plutôt que dans les rues.
Pape En Janvier, 2012 (18:38 PM) 0 FansN°:10
Merci de lire ce commentaire:

Cette thèse est soutenable au regard d’un principe général du droit universel : le principe de la non rétroactivité des lois en vertu duquel les lois sont faites pour l’avenir et ne sauraient régir des situations antérieures à leur entrée en vigueur. D’après ce principe général du droit, la Constitution de 2001 ne saurait régir le premier mandat de Wade obtenu en 2000 (période antérieure à la date de l’adoption de la nouvelle Constitution). Si l’on devait appliquer avec rigueur ce principe, le président Wade aurait, dans l’absolu juridique, droit à trois mandats : le premier régi par la Constitution de 1963 qui ne prévoyait pas le principe de la limitation à deux des mandats présidentiels (2000-2007), le second à savoir son mandat cours (2007-2012) et un troisième (2012-2019) qui, s’il venait à être réélu, serait le deuxième et ultime mandat que la nouvelle Constitution l’autorise à briguer.Cette logique de la non rétroactivité, qui destine les lois constitutionnelles pour l’avenir, a des précédents dans l’histoire constitutionnelle du Sénégal : lorsqu’on a introduit pour la première fois en 1970 (avant de le supprimer en 1976) le principe de la limitation à deux des mandats présidentiels, le mandat antérieurement acquis par le président Senghor à l’élection présidentielle de 1968 était exclu du champ de la nouvelle clause limitative des mandats. Il restait entendu que le...
Malick52 En Janvier, 2012 (19:13 PM) 0 FansN°:11
something negative is about to go down,cuz it should not take this much time to give out the results people are waiting for.
Malick52 En Janvier, 2012 (19:16 PM) 0 FansN°:12
Save this country please.. Abdoulaye Wade please leave us in peace, if you love senegal of course
Bicente En Janvier, 2012 (19:54 PM) 0 FansN°:13
Trop de discours, ayez néanmoins le discernement pour mieux articuler vos commentaires.Il est vrai que ce que l'on entend depuis plusieurs mois sur la validation de la candidature de Wade requiert de fiction qui n'obéit à aucune régle de vie humaine.Je voudrais juste attirer votre attention sur la qualité de ces sages, à savoir qu'ils sont indépendants et ne peuvent jamais, au grand jamais valider la candidature de wade. Même le président sortant en est bien conscient mais seulement ce dernier veut une sortie honorable(La Grande Porte) et dans sa logique,l'acceptation systématique de l'invalidation de sa candidature par le conseil constitutionnel, constituerait ou ferait de lui un homme de paix.
Anonyme En Janvier, 2012 (20:59 PM) 0 FansN°:14
e la solution est tellement simple et si wade aime le senegal a son age et du point et l essence qui sous tend la modification de la const wade rendre aux cinq sages une position non compliquee.Le verdic ce n est pas l opposition et l etat mais est wade et le peuple donc pour la bonne marche de notre democratie et une amelioration de nos manieres de gouverner les juges doivent dire que la verite et wade a deja par aveu dit la nouvelle const qu il a faite ne le lui permet de se presenter
Anonyme En Janvier, 2012 (01:21 AM) 0 FansN°:15
voici les vendu dune réîblik

Ajouter un commentaire

 
 
Frédéric Diop
Blog crée le 17/12/2011 Visité 411161 fois 75 Articles 2506 Commentaires 38 Abonnés

Posts recents
Et si le président s’attaquait à l’essentiel!
Pourquoi l’élan du Président Sall est – il plombé? Les signes d’une impopularité grandissante
La dîme est-elle biblique et d’Église?
Pénitence et Réconciliation dans la religion Chrétienne en six questions!
Touba, un statut très spécial
Commentaires recents
Les plus populaires
Les futures premières Dames Africaines
Souleymane Jules Diop et son mutisme coupable
Résister ou tout simplement disparaître
Souleymane jules Diop, Wade et le prix Mo Ibrahim
Quand le Thiantacoune en chef (Bethio Thioune) dérange…