Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Intervention des projets, programmes, agences… au Sénégal, les populations en tirent-elles profit?

Posté par: Frédéric Diop| Jeudi 26 novembre, 2015 15:11  | Consulté 1317 fois  |  0 Réactions  |   

Pour une Gouvernance Locale orientée vers le Développement, quand en t-il de la mise en œuvre des Programmes d'Appui aux Réseaux Territoriaux?

En matière de développement local et de décentralisation, le Sénégal a connu plusieurs repères et réformes mais aussi et surtout des plans et programmes diverses et variés.

Cette volonté manifeste des autorités de renforcer la démocratie et d’accélérer le processus de développement socio économique en s’appuyant sur le levier essentiel qu’est la décentralisation a été matérialisée d’abord en 2004 par la création d’un ministère plein en charge du domaine puis consolidée en 2007.

Les repères de la décentralisation connus sous les noms d’Actes (1, 2 et 3) posés respectivement en 1972, 1996 et 2013 ont-ils constitué des tournants décisifs dans le processus Sénégalais en modifiant fondamentalement les relations État – collectivités locales ?

Une chose semble être sûre car plusieurs partenaires internationaux, de par beaucoup de programmes, appuient l’État pour le compte des collectivités locales grâce à des fonds visant à renforcer les capacités, l’expertise locale mais aussi le renouvellement et l’acquisition d’infrastructures socio de base.

Quand est – il dix ans après la mise en place d’un ministère plein en charge de la question et des phases qui datent de presque les indépendances ?

Plusieurs projets donc et programmes se sont succédés et ont fini de créer aux yeux de certains observateurs une cacophonie décriée.

Les projets nationaux de développement, des années après de multiples innovations, le secteur souffre d’insuffisances de la décentralisation et de l’État Jacobin qui centralisaient tout sur lui.

Si d’aucun parlent d’un destin retardé, d’autres de dysfonctionnements, pour d’autres encore ce sont les ministres – maires ou maires absentéistes qui handicapent les collectivités locales.

Les plans locaux de développement et d’investissement communaux soutenus et en étroite concertation avec d’autres partenaires s’investissent de manière consécutive dans la mise en œuvre du programme national de développement par exemple et renforcent ses effets quand à l’amélioration des conditions d’ensemble nationale. Or, contrairement à toute attente, l’espoir suscité pour les populations s’estompe de plus en plus.

Somme toute, ces projets, programmes, fonds et agences financés à coup de milliards ne semblent toujours pas avoir d’impact réel sur la vie des populations au niveau des différentes collectivités locales dans lesquels ils interviennent. Une poignée d’individus ou de localités en bénéficie au détriment du grand nombre. Une certaine frange des populations ne manque pas d’occasion d’exprimer son raz – le bol vis-à-vis des autorités locales et étatiques pour insuffisance de résultats et manque de considération.

F. B. D, Archiviste

 L'auteur  Frédéric Diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Frédéric Diop
Blog crée le 17/12/2011 Visité 411180 fois 75 Articles 2506 Commentaires 38 Abonnés

Posts recents
Et si le président s’attaquait à l’essentiel!
Pourquoi l’élan du Président Sall est – il plombé? Les signes d’une impopularité grandissante
La dîme est-elle biblique et d’Église?
Pénitence et Réconciliation dans la religion Chrétienne en six questions!
Touba, un statut très spécial
Commentaires recents
Les plus populaires
Les futures premières Dames Africaines
Souleymane Jules Diop et son mutisme coupable
Résister ou tout simplement disparaître
Souleymane jules Diop, Wade et le prix Mo Ibrahim
Quand le Thiantacoune en chef (Bethio Thioune) dérange…