Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Il y a un an, Benoît XVI annonçait qu'il se retirait: témoignages

Posté par: Frédéric Diop| Mardi 11 février, 2014 17:46  | Consulté 823 fois  |  0 Réactions  |   

(RV) C’était il y a un an, le 11 février 2013, Benoît XVI provoquait la stupeur générale, en déclarant renoncer au ministère d'Évêque de Rome, successeur de Saint Pierre, huit ans après son élection le 19 avril 2005.

Un geste inédit dans l’Histoire moderne qui déclencha aussitôt une onde de choc. Alors que les catholiques émus et abasourdis s’interrogeaient, les journalistes du monde entier affluaient vers Rome pour suivre au plus près cet évènement et pour en mesurer la portée.

Retour sur cette journée historique avec Hélène Destombes RealAudioMP3

Le Cardinal Paul Poupard, président émérite du Conseil Pontifical pour la Culture :« Dès les premiers mots, j’ai entendu « ingravescentem aetatem » . J’ai dit « Mon Dieu » et j’ai compris tout de suite. Nous nous sommes alors regardés dans la salle du consistoire et je pouvais lire sur le visage des cardinaux qui me faisaient vis-à-vis mes propres sentiments : étonnement, stupeur, préoccupation et admiration. Puis j’ai pu constater dans l’ensemble des fidèles, dans l’ensemble des gens, la même chose. Après la stupeur, pour certains , un peu de réprobation inquiète, puis la compréhension et l’admiration. Concernant les journalistes, j’ai été frappé de voir qu’en très peu de temps, eux aussi sont à peu près passés par les mêmes sentiments que nous cardinaux. »

Jean-Louis de la Vaissière, correspondant de l'Agence France Presse (AFP) :
« Il y a eu cette nouvelle comme une bombe, d’un coup la salle de presse s’est remplie. Je dois dire que certains avaient les yeux un peu rouges d’émotion et on a eu du mal à décrypter un intérêt immense du monde entier. Moi-même, j’ai été interviewé par cinq médias à la sortie de la salle de presse alors que cela ne m’arrivait jamais. Ensuite, il y a eu les premiers échos de certains dans la Curie qui faisaient passer des messages pour dire que ce n’était pas si évident et qu’il y avait une réaction un petit peu étonnée, déçue, préoccupée de pas mal de cardinaux. »

Flaminia Giovanelli, sous-secrétaire du Conseil Pontifical « Justice et Paix » :
« Je dois dire que les gens ont quand même été très touchés par cet acte d’humilité. Je crois qu’ils ont quand même un peu plus compris la personne Benoît XVI après cet acte. Ça venait aussi après toute cette période pendant laquelle il a beaucoup souffert et souvent la presse n’avait pas été chaleureuse avec lui. Il n’était pas comme on voyait dans les journaux. Quand on le rencontre, vous voyez qu’il est vraiment attentif à la personne, avec douceur. Il était très affectueux et vraiment d’une grande spiritualité. »

 L'auteur  Frédéric Diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Frédéric Diop
Blog crée le 17/12/2011 Visité 420320 fois 81 Articles 3014 Commentaires 39 Abonnés

Posts recents
Saint Pierre apôtre, en route vers la fête patronale
Entretien avec BAAGNE le fromager et bibliothèque de Lam-Lam
Eglise et confréries religieuses au Sénégal: l’exemple du diocèse de Thiès
Popenguine, souvenirs d\'une démarche de foi toute en image
La presse: ce pouvoir incompris
Commentaires recents
Les plus populaires
Les futures premières Dames Africaines
Souleymane Jules Diop et son mutisme coupable
Résister ou tout simplement disparaître
Souleymane jules Diop, Wade et le prix Mo Ibrahim
Quand le Thiantacoune en chef (Bethio Thioune) dérange…