Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Et si le président s’attaquait à l’essentiel!

Posté par: Frédéric Diop| Mercredi 26 avril, 2017 17:04  | Consulté 1147 fois  |  0 Réactions  |   

Il y'a des faits qui ne peuvent pas ne pas faire frissonner le camp présidentiel. Plusieurs facteurs risquent de plomber l’élan de ceux qui nous gouvernent et saper la vision du chef de l’état. Le religieux Don Bosco disait à  ses contemporains : « ne tardez pas à vous occuper des jeunes sinon ils ne tarderont pas à s’occuper de vous ».

Le climat socio – politique délétère et en perpétuelle éblouitions s’explique entre autre par la forte demande sociale dans la quasi-totalité des domaines (emploi des jeunes, éducation, santé, cherté de la vie, impunité, insécurité, justice sélective…). Sommes-nous passés de l’espoir (yakaar) au désespoir ! les intentions et promesses du candidat sont-elles en train d’être effacées en un mandat !

Voilà bien des constats qui risquent de soulever des montagnes et bouleverser tout un système voire chambouler les donnes au soir du 30 juillet 2017.

Des dossiers et affaires pendants devant la justice, des rapports d’audits et d’inspections « classés » sans suite dont le coude du président s’est fait bouclier, une traque continue d’opposants, une tentative de fragilisation de certains partis politiques et une réduction tout court de cette opposition à sa plus simple expression montre à bien des égards la tension devant laquelle font face les sénégalais depuis une demi décennie.

Face à la cours constitutionnelle, la question de la durée du mandat est passée comme lettre à la poste. Hors, le peuple raz – le – bol attend toujours son gouvernement sobre et vertueux, vertueux dans sa démarche et sobre tant dans le nombre que le vécu.

Qu’en est – il du différent ministère de l’éducation / candidats au concours d’entrée à la FASTEF et autres élèves instituteurs!

Les grognes et grèves répétitifs dans l’éducation, la santé, les collectivités locales…

Le retard dans l’exécution des chantiers et projets (adduction d’eau, électrification rurale, construction des routes…)

La spoluation et les scandales fonciers et financiers,

Le rôle de la première Dame dans les affaires de l’Etat,

La présence massive des membres de la famille élargie du chef de l’Etat au pouvoir central et locval,

La tenue de procès obscures et extraordinaires tel celui de Bassirou Faye, Cheikh Béthio Thioune, Barthélémy Dias, Elimane touré, Thione Ballogo Seck, Luc Nicolaï, Alioune P’tit Mbaye, Fatoumata, Ndiaga Diouf…

Le statut de l’opposition qui tarde à être matérialisé,

La nébuleuse dans la gestion des ressources minières et gazinières,

Les montants colossaux injectés dans l’exécution des projets et programmes,

La perturbation du calendrier chrétien (JMJ 20016 / référendum) et républicain,

La générosité sélective des tenants du pouvoir,

L’utilisation des moyens de l’Etat à des fins personnels…

Ce qui avait perdu Wade semble bien être le mandat de trop et la ferme volonté de léguer le pouvoir à son fils ceci après avoir taxé les chrétiens d’adorateurs de statues et Macky Sall, après avoir maintenu le septennat à pourtant perdu quelques plumes lors du référendum tant en taux de participation qu’en pourcentage lui qui qualifia les guides religieux de citoyens ordinaires. 

Une cohabitation à l’Assemblée Nationale entrainera une co - gouvernance et inéluctablement engendrera un chaos.

May God bless us.

Sénégalais Pour l’Eternité

 L'auteur  Frédéric Diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Frédéric Diop
Blog crée le 17/12/2011 Visité 432351 fois 90 Articles 3700 Commentaires 39 Abonnés

Posts recents
Les maux de l\'Afrique; chronique de Ablaye Ndiaye
En Images Cinquantenaire de l\'EBAD jour 1
Le Sénégal, un pays sans opposition
Pourquoi accorder à Wade tout ce crédit?
L\'opposition Sénégalaise ou l\'axe de l\'opportunisme et de l\'obstructionnisme
Commentaires recents
Les plus populaires
Les futures premières Dames Africaines
Souleymane Jules Diop et son mutisme coupable
Résister ou tout simplement disparaître
Souleymane jules Diop, Wade et le prix Mo Ibrahim
Quand le Thiantacoune en chef (Bethio Thioune) dérange…