Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Cascade de démissions, agents sur le départ, maintien du personnel en âge de retraite… Malaise au niveau de certains services de l’administration Sénégalaise

Posté par: Frédéric Diop| Samedi 17 octobre, 2015 16:10  | Consulté 1160 fois  |  0 Réactions  |   

Aux sources d’une cascade de démissions, des agents ont mis un terme à leur collaboration avec les « patrons » sans parler des «vrais – faux départs» négociés. Jamais, des départements ministériels n’ont connu autant de départs dans ses démembrements. Votre serviteur a mené une petite enquête pour percer ce qui ressemble à un phénomène nouveau.

Dès l’accession de Monsieur Macky Sall à la magistrature suprême, un effectif non négligeable avait rendu le tablier notamment à la primature, au ministère de la Culture, à la justice, aux collectivités locales etc.

Plusieurs agents confient que leur départ est motivé par des raisons crypto – personnelles. Les Ministères secoués par des départs et pas des moindres, nous nous réservons le droit de citer des noms mais un simple tour au niveau des services de l’État montre à quel point les bureaux se vident de leurs occupants. I. MB, jusqu’ici agent dans un ministère de la place a rendu récemment le tablier pour des raisons qui seraient liées au traitement d’un dossier classé « sensible ». À en croire certaines indiscrétions, il a claqué la porte en réaction à des différends de plus en plus persistants entre lui et son « patron ».

Ça râle en silence! Cerise sur le gâteau. Les départs se comptent aujourd’hui par dizaines. Un ministre avait pourtant affirmé qu’«aucun de ses agents ne serait payé en raison des irrégularités ayant entaché leur contractualisation avec le ministère». Au niveau de ce ministère, des sources avancent que les départs ont souvent été précipités par les nominations de « venus de nulle part » aux postes qui intéressent des éléments sur place et dont le profil répond aux critères recherchés.

Somme toute, la sous utilisation du personnel explique l’instabilité des agents de l’État qui est en elle-même un frein pour une administration Sénégalaise performante.

D’une part, il convient de reconnaître qu’il existe un malaise notoire qui a fini de s’installer dans plusieurs départements ministériels de la plus haute importance et ceci à cause de pratiques internes peu orthodoxes.

D’autres départs dans le pipeline, des interlocuteurs dignes de foi évoquent d’éventuels départs pour d’autres horizons d’éminents et brillants agents qui ont montré leur prouesse dans l’administration Sénégalaise.

 L'auteur  Frédéric Diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Frédéric Diop
Blog crée le 17/12/2011 Visité 414114 fois 77 Articles 2701 Commentaires 39 Abonnés

Posts recents
La presse: ce pouvoir incompris
Etat civil: qui sont ces sénégalais fantômes, combien sont – ils ?
Et si le président s’attaquait à l’essentiel!
Pourquoi l’élan du Président Sall est – il plombé? Les signes d’une impopularité grandissante
La dîme est-elle biblique et d’Église?
Commentaires recents
Les plus populaires
Les futures premières Dames Africaines
Souleymane Jules Diop et son mutisme coupable
Résister ou tout simplement disparaître
Souleymane jules Diop, Wade et le prix Mo Ibrahim
Quand le Thiantacoune en chef (Bethio Thioune) dérange…